Les fiches techniques

 

Des centaines de tableaux que l'on qualifie généralement d'académiques, à partir de la seconde moitié du XIXème et durant près d'un siècle, ont été acquis par l'Etat français.

Parmi ceux-ci et selon la mode du moment, un bon nombre représente ce qu'il est convenu d'appeler, dans toute la richesse de leurs diversités, des nus.

Quelques-uns sont encore visibles à Orsay, d'autres dans les musées de province. On peut également penser qu'une partie des peintures a servi d'élément de décor aux préfectures, aux ministères, sans oublier les logements de hauts fonctionnaires. Mais ensuite, quand la tendance devint à proprement parler au "Moderne", plusieurs de ces tableaux désormais indignes et déshonorants ont été décrochés et déposés dans d’obscures remises. Depuis, que sont-ils devenus ?

Pour la conservation des musées : un simple numéro sur une fiche plus ou moins détaillée selon l'envie d'un fonctionnaire, un document photographique - à la localisation parfois inconnue - selon le terme laconique de l'administration. La mode puisant pour une part sa source dans l'inspiration du passé et rien n'étant jamais définitivement arrêté, certains de ces nus commencent désormais à réapparaître en bonne place - entre les impressionnistes et les modernes - sur les cimaises des particuliers comme des institutions.

Technique :  

peinture
Désignation :   tableau : l'Eveil
Localisation :   Limousin ; Haute-Vienne ; Limoges
Edifice :   préfecture
Notice édifice :    
Adresse :   rue de la Préfecture
Matériaux :   toile (support) : pastel
Description :   Le peintre a aiguisé ses crayons de pastel sur la tranche droite de la toile. Cadre en bois doré.
Dimensions :   h = 199,5 ; la = 111,5
dimensions du châssis.
Iconographie :   femme, en pied, nu, lever ; lit ; linge de corps
Précision représentation :   Jeune femme nue appuyée contre un pied de lit, le visage légèrement incliné, le regard lointain, une main passée dans la chevelure. Le ciel de lit en mousseline à gros pois constitue le fond du tableau. Le personnage a probablement eu deux modèles : la cousine de l'artiste, Gabrielle Dubufe, pour le visage, et l'un des quatre modèles professionnels employés par Dubufe à l' époque, pour le corps.
Etat :   oeuvre restaurée
Précision état :   La protection du pastel a été révisée par Bruno Tilmant d' Auxy en 1999. Le cadre a été restauré par Daniel Nicaud en 1999.
Inscription :   signature ; date ; inscription
Précision inscription :   Signé et daté en bas à droite : G. Dubufe fils 1887-1900. Inscription au revers de la toile : 60 boulevard Malesherbes Paris DUBUS couleurs fixes et toiles à peindre rentoilage et restaurateur de tableaux. Inscription sur une étiquette au revers du cadre : Le garde meuble public Bedel et Cie 18 rue Saint-Augustin 16822 (chiffre manuscrit) avenue Victor Hugo 67, 194 rue Championnet, rue Lecourbe 308.
Auteur(s) :   Dubufe Edouard Marie Guillaume (peintre)
Lieu d'exécution :   Ile-de-France
Lieu de provenance :   dépôt de l'Etat
Siècle :   limite 19e siècle 20e siècle
Date(s) :   1887 ; 1900
Historique :   Ce tableau du peintre Guillaume Dubufe, daté 1887-1900, a figuré au salon de la Société nationale des Beaux-Arts de Paris de 1901 avant d' être acheté par l'Etat en 1908 pour une somme de cinq mille francs ; figurant à nouveau au salon de la Société nationale des Beaux-Arts de Paris, en 1910, attribué à la préfecture de Nantes par le ministère des Beaux Arts et des Cultes, il parvint finalement à la préfecture de Limoges, en 1912. Oeuvre présentée en 1999 à Limoges à l' exposition "L'état et l' art (1800-1914). L'enrichissement des bâtiments civils et militaires en Limousin". Propriété du Fonds National d' Art Contemporain (FNAC) inv. 3272.
Statut juridique :   propriété de l'Etat
Type d'étude :   opération ponctuelle
Nom rédacteur(s) :   Chabrely Colette

Base Joconde

Domaine :  

peinture

Type d'objet :  

tableau

Titre :  

Odalisque

Auteur/exécutant :  

COURTAT Louis ; INGRES Jean Auguste Dominique (d'après)

Précision auteur/exécutant :  

Courtat : Paris, 1840 ; ?, 1909
Ingres : Montauban, 1780 ; Paris, 1867

Ecole :  

France

Période création/exécution :  

4e quart 19e siècle

Millésime création/exécution :  

1882

Historique :  

Louis Courtat réalise cette Odalisque onze ans après sa première présentation au Salon. Prix de Rome, il s'inspire ici d'oeuvres repères d'Ingres ainsi que de son maître Alexandre Cabanel (1823-1889) comblé d'honneurs sous le Second Empire. La naissance de Vénus de ce dernier (1863, Paris, Musée d'Orsay), achetée par l'empereur pour sa collection personnelle, inspire clairement la position du corps du nu de Courtat. D'autres références, tout aussi nombreuses, sont à chercher dans plusieurs oeuvres d'Ingres. Tout d'abord, La dormeuse de Naples, peinture exécutée pour Caroline Murat, reine de Naples, et sans doute détruite en 1815 à la chute de la dynastie napoléonienne, connue par des études ou des reprises de l'artiste à une date ultérieure, ensuite Jupiter et Antiope (1851, Paris, Musée du Louvre) ; citons encore l'Odalisque à l'esclave (1839, Massachusetts, Fogg Art Museum) et Le bain Turc (1859-1863, Paris, Musée du Louvre). Louis Courtat s'approprie ces grands modèles dans une oeuvre très académique pour la composition et assez fade pour l'expression du visage de la femme. L'ensemble baigne dans une couleur chaude qui, avec le choix d'un espace clos, décoré de tentures et de tapis, accentue l'impression de sensualité vénale. NT

Matériaux/techniques :  

peinture à l'huile (toile)

Etat de conservation :  

Etat moyen ; Important réseaux de craquelures sur toute la surface. Couture en haut sur toute la longueur pour agrandir le tableau. Cadre moderne. Châssis à clés.

Mesures :  

H. en cm 136 ; l. en cm 222

Inscriptions :  

signature ; tampon

Précision inscriptions :  

L- Courtat ; étiquette sur le châssis : 786 ; tampon : HARDY-ALAN Dorure encadrements 56 rue du Cherche-midi

Sujet représenté :  

scène (à l'orientale, femme : nu, couché, servante, esclave, instrument à cordes, tapis, lit, narguilé, tissu)

Lieu de conservation :  

Mâcon ; musée des Ursulines

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Date acquisition :  

1884 entrée matérielle

Numéro d'inventaire :  

A.110

Dépôt/changement affectation :  

dépôt ; Mâcon ; musée des Ursulines

Date dépôt/changement :  

1884

Exposition :  

Collection à nu, 22/01 - 24/03 2003

Bibliographie :  

Cahiers d'inventaire n° 6/7, nu, histoire, 2005

Copyright notice :  

© Mâcon, musée des Ursulines, © Direction des musées de France, 2005

Crédits photographiques :  

© Tournier Pascal

 

Commande reproduction et/ou conditions d'utilisation

 

renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Musées en Bourgogne

 

01720007400

Domaine :  

peinture

Type d'objet :  

tableau

Titre :  

DIANE

Auteur/exécutant :  

QUINSAC Paul

Précision auteur/exécutant :  

Bordeaux, 1858 ; Bordeaux, 1929

Ecole :  

France

Période création/exécution :  

4e quart 19e siècle

Millésime création/exécution :  

1894

Matériaux/techniques :  

peinture à l'huile, toile

Mesures :  

H. 46 ; L. 61

Inscriptions :  

daté ; signé

Précision inscriptions :  

Signé, daté, en bas à gauche QUINSAC 1894

Sujet représenté :  

figure mythologique (Diane, femme : nu, couché) ; fond de paysage

Lieu de conservation :  

Bordeaux ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique :  

propriété de la commune ; don ; Bordeaux ; musée des Beaux-Arts

Date acquisition :  

1935

Anciennes appartenances :  

Miller

Numéro d'inventaire :  

Bx E 1480 ; Bx M 6909

Exposition :  

1950, Bristol, City Art Gallery, Bristol-Bordeaux, French Week, (n° 38)

Copyright notice :  

© Bordeaux, musée des Beaux-Arts, © Direction des musées de France, 2002

Crédits photographiques :  

© L. Gauthier

commande reproduction et/ou conditions d'utilisation

renseignements sur le musée

 
 

000PE021954

Domaine :  

peinture

Type d'objet :  

tableau

Titre :  

L'enfance d'Orphée ; L'éducation d'Orphée

Auteur/exécutant :  

CALLOT Georges

Précision auteur/exécutant :  

CALLOT : Paris, 1857 ; ?, 1903

Ecole :  

France

Lieu création / utilisation :  

France (lieu de création)

Période création/exécution :  

4e quart 19e siècle

Millésime création/exécution :  

1884

Matériaux/techniques :  

toile, peinture à l'huile

Mesures :  

Hauteur en cm 191 ; Largeur en cm 276

Inscriptions :  

signé ; daté

Précision inscriptions :  

signé et daté en bas à gauche : Georges Callot 1884

Sujet représenté :  

scène mythologique (Orphée, femme, nu, couché, harpe, cygne, garçon, couronne : laurier), fond de paysage (nappe d'eau)

Précision sujet représenté :  

Une femme nue est couchée sur le dos, une harpe dans les mains. Un cygne frotte son cou contre elle. Un garçon nu debout, tête couronnée de lauriers, chante.

Lieu de conservation :  

Châlons-en-Champagne ; musée municipal

 

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique :  

propriété de la commune ; don ; Châlons-en-Champagne ; musée municipal

Date acquisition :  

1890

Anciennes appartenances :  

Collection privée, Chevalier Joseph, 1890

Numéro d'inventaire :  

890.30.20 ; 1259 (Registre des entrées 1865-1969) ; 840 (Catalogue 1891)

Exposition :  

Les ailes de la gloire : Prague, Galerie Rudolfinum, 12 octobre 2000 - 10 janvier 2001 (ou 14 septembre 2000 - 14 janvier 2001)
Les métamorphoses d'Orphée : Bruxelles, musée communal d'Ixelles, 19 mai - 30 juillet 1995.
Les métamorphoses d'Orphée : Strasbourg, musée des Beaux-Arts, 24 février - 30 avril 1995.

Bibliographie :  

E. Bénézit : Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999. (T. 3, p 132)

Copyright notice :  

© Châlons-en-Champagne, musée municipal, © Direction des musées de France, 2009

Crédits photographiques :  

© Maillot Hervé

 

renseignements sur le musée

 

03070002507

Domaine :  

peinture

Type d'objet :  

tableau

Titre :  

La toilette de la Sultane

Auteur/exécutant :  

DECHENAUD Adolphe

Précision auteur/exécutant :  

Saint Ambreuil, 1868 ; Neuilly-sur-Seine, 1929

Ecole :  

France

Période création/exécution :  

4e quart 19e siècle

Millésime création/exécution :  

1896

Historique :  

En cette fin du 19e siècle, Adolphe Déchenaud n'a pu échapper à l'orientalisme qui sévissait d'une manière outrancière, même si, antérieurement, ce genre fut magnifié par le génie romantique, puisant lui-même sa force dans le 18e siècle humaniste. Il est vrai que le choix, pour la première fois en 1850, comme sujet du prix de Rome d'un thème orientaliste, n'allait pas, par son académisme, favoriser une invention soutenue, mais bien plus un conservatisme, rendant rapidement le genre détestable. De sorte que le mal sera durable, mêlant des sentiments et des relents d'abominations par le regard porté sur la population orientale, soutenu malheureusement, entre autre, par une approche caricaturale colonialiste. En 1893, le Salon des peintres orientalistes s'inscrit dans la proximité de l'Exposition Universelle, revendiquant ainsi, peut-être, une ultime reconnaissance. Déchenaud peint ce tableau en 1896, donc bien dans la mouvance de cette école, jouant des poncifs de celle-ci en terme de représentations établies. Tout cela se définit par une certaine théâtralité dans le jeu des oppositions contrastées, telles que la blanche Sultane toilettée par la noire servante, comme une " étrange interprétation " du pur et de l'impur. La délicate carnation de la Sultane fait écho à la pâle blancheur des étoffes du lit dans la somptueuse beauté de la lumière, laissant la jeune domestique, à genoux dans un premier plan de servitude, se fondre malgré elle dans l'obscur rideau d'arrière-scène du tableau. JCC

Matériaux/techniques :  

peinture à l'huile (toile)

Etat de conservation :  

Etat moyen ; La toile est agrandit tout autour avec une bande supplémentaire à droite ; gonflements et craquelures dans le quart inférieur droit. Toilé très tendue, ré-entoilée après agrandissement. Peut-être d'une restauration ?

Mesures :  

H. en cm 163 ; l. en cm 206

Inscriptions :  

signature ; date ; inscription

Précision inscriptions :  

Signé en rouge ; A. Déchenaud ; Daté en rouge ; 1896 ; Un chiffre au centre du bord supérieur : 72 ; Un chiffre contre le bord inférieur droit

Sujet représenté :  

scène (femme, nu, servante, lit, draperie, à l'orientale)

Lieu de conservation :  

Mâcon ; musée des Ursulines

 

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique :  

propriété de la commune ; don ; Mâcon ; musée des Ursulines

Date acquisition :  

1933

Anciennes appartenances :  

Roux Constant, M. et Mme, 19e siècle (1e moitié)

Numéro d'inventaire :  

A.803 ; BA1 214 H 155 (Ancien numéro de classement)

Exposition :  

Collection à nu, 22/01 - 24/03 2003

Bibliographie :  

Cahiers d'inventaire n° 6/7, nu, histoire, 2005

Copyright notice :  

© Mâcon, musée des Ursulines, © Direction des musées de France, 2005

Crédits photographiques :  

© Tournier Pascal

 

Commande reproduction et/ou conditions d'utilisation

 

renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Musées en Bourgogne

 

01720007402

Domaine : 

peinture

Type d'objet : 

tableau

Titre : 

Le repos du modèle

Auteur/exécutant : 

TANOUX Henri Adrien

Précision auteur/exécutant : 

TANOUX : Marseille, 1865 ; Paris, 1923

Ecole : 

France

Période création/exécution : 

1er quart 20e siècle

Millésime création/exécution : 

1923

Matériaux/techniques : 

peinture à l'huile, toile

Description : 

Peinture à l'huile sur toile

Mesures : 

H. en cm 146 ; l. en cm 114

Inscriptions : 

signature ; date

Précision inscriptions : 

date : 1923

Sujet représenté : 

portrait d'inconnu (femme, nudité, assis, effet de tissu, céramique, orange fruit, à l'orientale)

Précision sujet représenté : 

Jeune femme nue aux longs cheveux tombant sur les épaules, une main sous le menton, assise sur un sofa. Une des jambes est dissimulée par un voile brodé de fils dorés. Sur un guéridon oriental, des céramiques et des oranges.

Lieu de conservation : 

Nevers ; musée municipal Frédéric Blandin

 

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique : 

propriété de la commune ; don ; Nevers ; musée municipal Frédéric Blandin

Date acquisition : 

1925

Anciennes appartenances : 

Ponsard-Atrux

Numéro d'inventaire : 

NP 109

Exposition : 

Exposition temporaire "Le musée sort de sa réserve" du 22/03 au 28/07/2003.

Copyright notice : 

Nevers, musée municipal Frédéric Blandin, Direction des musées de France, 2008

Crédits photographiques : 

Marc Cherasse

 

commande reproduction et/ou conditions d'utilisation

 

renseignements sur le musée

site associé : 

Site associé

 

01550000534


Agence photographique RMN

Le site www.photo.rmn.fr créé par l'agence photographique de la Réunion des musées nationaux ouvre à tous, professionnels ou non, l'accès à un fabuleux catalogue d'images d'art en ligne. Plus de 450 000 images photographiques des oeuvres d'art conservées dans les musées nationaux et régionaux français, comme les musées du Louvre, d'Orsay, le Centre Georges Pompidou, le musée Condé de Chantilly ou le Palais des Beaux-Arts de Lille sont accessibles en ligne. De prestigieuses collections étrangères comme la National Gallery de Londres, le Metropolitan Museum de New York, la Gemäldegalerie Alte Meisterle de Dresde ou les Offices de Florence sont également disponibles. De la Joconde de Léonard de Vinci aux Nympheas de Monet, du Titien à Fernand Léger, des masques de l'Océanie aux arts de l'Orient, peintures, sculptures, dessins, le site www.photo.rmn.fr vous convie à visiter la plus grande des collections d'images d'art.

www.photo.rmn.fr vous ouvre en grand les portes des musées nationaux. Grâce à un moteur de recherche aussi puissant que convivial, toutes les recherches iconographiques deviennent plus simples et plus efficaces.

Cote cliché : 95-009232
N° d’inventaire : INV9085;INV995-4-1P
Fonds : Peintures
Titre : La Science
Description : Panneau décoratif
Auteur : Berteaux Hippolyte Dominique (1843-1928)
Droits d'auteur : Crédit photographique : (C) RMN / Michèle Bellot
Période : IIIe République (1870-1940)
Date : 1876
Technique/Matière : huile sur bois
Hauteur : 0.730 m.
Longueur : 1.530 m.
Localisation : Nantes, musée des Beaux-Arts
Acquisition : Achat, 1995

Cote cliché : 08-522499
N° d’inventaire : MNEH1978-2-1323
Fonds : Dessins
Titre : Académie de femme
Auteur : Hébert Ernest Antoine Auguste (1817-1908)
Crédit photographique : (C) RMN / Stéphane Maréchalle
Technique/Matière : papier Ingres, pierre noire
Hauteur : 0.544 m.
Longueur : 0.443 m.
Localisation : Paris, musée Ernest Hébert

Source : http://www.culture.fr/fr/sections/collections/accueil


 

Marc-Verat@wanadoo.fr

http://pagesperso-orange.fr/travail-de-memoire/Hommage_Bouguereau.htm

http://pagesperso-orange.fr/travail-de-memoire/Synopsis-sommaire.htm