Lettre ouverte à mon Conseiller Société Générale

5 Février 2017 , Rédigé par education-programme

*

Merci d’avoir, cette fois par courrier postal, consacré un peu de votre précieux temps à m’apporter réponses.

Tout d’abord, je note l’unité de langage des cadres-salariés de la Société Générale. Faut-il s’en étonner ?

Ensuite et à moins d’une Révolution, rien de neuf dans les arguments avancés qui s’inscrivent parfaitement dans un choix d’une société qui s’oriente vers :

- Une classe de sans emploi, plus ou moins subventionnée, afin de pouvoir continuer à consommer des produits courants et bon marché.

- Une classe moyenne en nombre plus réduit.

- Et, bien entendu, une classe peu nombreuse de riches privilégiés qui généralement pense et décide pour tous.

Pour l’instant, c’est ainsi ! Il ne reste plus qu’à connaître à quel moment ce modèle créera ses inévitables tensions ?

To: arnaud.jacquemin@socgen.com

Subject: Agence de Nevers

 

Monsieur le Secrétaire Général,

 

Je me suis permis de poser deux questions à mon Conseiller Société Générale de l’agence de Nevers, hélas restées sans réponses probantes.

Je ne suis pas sans connaître l’intention de la Société Générale de fermer un bureau sur cinq. Opération sans doute “rentable” à court terme mais vos salariés sont aussi vos clients.

On peut également préférer au contact humain celui du robot et, plutôt que d’assurer un emploi pour chacun, choisir de plus ou moins subventionner - afin que la machine économique continue de fonctionner - toute une population devenue inactive. C’est un choix  de société mais celui-ci s’inscrit-il vraiment dans le sens de l’”intérêt général” pour reprendre une locution si chère à nos Politiques ?

Vos Directeurs de Nevers, à leur tour, ont essayé de m’expliquer le bien-fondé de ces fermetures programmées en soulignant notamment que la Société Générale évoluait dans un sens souhaité par la majorité des clients, que ces derniers recherchaient surtout des conseils.

Cependant, je réitère mes deux questions restées sans suite :

- Quelle différence reste-t-il entre une banque en ligne, avec carte de paiement gratuite, et la Société Générale avec cette même carte mais payante ?

- A terme, ne craignez-vous pas pour les emplois et pour l’existence même du bureau de Nevers ?

Je rappelle qu’à Nevers, outre un compte-courant payant depuis l’année dernière, le service dudit guichet a déjà été réduit à une demi-journée.

 

 

From: PARTICULIERS Espace

Sent: Tuesday, January 24, 2017 5:38 PM

 

Société Générale : Votre demande concernant votre courrier

 

Bonjour Monsieur,

 

Je vous informe que pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons répondre à ces questions.

Je vous invite à prendre rendez vous physiquement  avec votre conseiller en agence.

Pour gagner du temps et contacter votre conseiller en toute sécurité vous avez la possibilité d'utiliser votre messagerie accessible à partir de la rubrique "Accès à vos comptes" depuis internet ou l'application Société Générale. Obtenez plus de détails en cliquant sur le lien :

https://particuliers.societegenerale.fr/essentie l_quotidien/banque_distance/services_mobiles/application-iphone-android.html< /p>

Je vous remercie de votre confiance et je vous souhaite une bonne journée.

Cordialement.

Service Client Société Générale.

Casting & Etudes artistiques en 1970

4 Février 2017 , Rédigé par education-programme

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

 

Casting &amp; Etudes artistiques en 1970

Art Class Vintage

4 Février 2017 , Rédigé par education-programme

*

Art Class Vintage

 

Art Class Vintage

 

Art Class Vintage

 

Art Class Vintage

 

Art Class Vintage

 

Art Class Vintage

Centre Etudes Constructions, ex Maison de l'Agriculture Nevers

4 Février 2017 , Rédigé par education-programme

Aujourd'hui

Aujourd'hui

Hier

Hier

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

4 Février 2017 , Rédigé par education-programme

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

 

Nevers, le ciné Rex et l'ancien Lycée

Souvenir des années 70

4 Février 2017 , Rédigé par education-programme

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

 

Souvenir des années 70

Cartes postales Michel Hannecart

3 Février 2017 , Rédigé par education-programme

*

Cartes postales Michel Hannecart

 

Cartes postales Michel Hannecart

 

Cartes postales Michel Hannecart

 

Cartes postales Michel Hannecart

1966 IBM à l'heure de l'informatique

2 Février 2017 , Rédigé par education-programme

*

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

 

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

 

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

 

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

 

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

 

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

Le personnel est jeune et porte blouse blanche. Les hommes, rasés de près, portent cravate et cheveux court bien peigné. Quant aux jeunes femmes, le pantalon reste l'exception et, ici, pas de "choucroute" ostentatoire.

Enquête Fillon

31 Janvier 2017 , Rédigé par education-programme

*

AFP, publié le mardi 31 janvier 2017 à 17h15

 

Enquête: Mme Fillon a touché plus de 900.000 euros brut comme collaboratrice de son mari et à la Revue des Deux Mondes, selon Le Canard enchaîné

L'épouse de François Fillon, Pénélope, soupçonnée d'emplois fictifs, a touché au total plus de 900.000 euros brut comme collaboratrice de son mari, de son suppléant et à la Revue des Deux Mondes, affirme Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi.

Par ailleurs, le candidat de la droite à la présidentielle a rémunéré deux de ses enfants comme assistants parlementaires quand il était sénateur de la Sarthe entre 2005 et 2007, affirme aussi l'hebdomadaire satirique.

Après avoir évoqué la somme de "500.000 euros brut" la semaine dernière, le Canard chiffre désormais à 831.440 euros brut la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud. Non pas seulement de 1998 à 2002, comme écrit la semaine dernière par la même source, mais aussi de 1988 à 1990.

L'épouse du candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017 a également perçu quelque 100.000 euros brut pour un emploi au sein de la Revue des Deux Mondes.

Saint-Honoré-les-Bains

26 Janvier 2017 , Rédigé par education-programme

Saint-Honoré-les-Bains

 

Saint-Honoré-les-Bains

 

Saint-Honoré-les-Bains

 

Saint-Honoré-les-Bains

 

Saint-Honoré-les-Bains

 

Saint-Honoré-les-Bains

Saint-Honoré-les-Bains

 

Saint-Honoré-les-Bains

C'est la vie ! 1960 - 1970

23 Janvier 2017 , Rédigé par education-programme

*

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

 

C'est la vie ! 1960 - 1970

http://travail-de-memoire.pagesperso-orange.fr/Blog-archive1.htm

11 Janvier 2017 , Rédigé par education-programme

*
Images du quotidien, du travail, de la famille, des instants inhabituels, des institutions et des associations, des personnalités plus ou moins reconnues, des anonymes également…

Certains moments de la vie demeurent émouvants, d'autres sont joyeux, d'autres tout simplement drôles. Il y a des instants démoralisants et d'autres qui sont au contraire porteurs d'espoir...

Ces choses banales de tous les jours, le plus souvent insignifiantes, qui parfois en nous agaçant, parfois en nous charmant, nous ancrent néanmoins dans cette prosaïque réalité de l'existence.

 

Et la vie se déroule en couleurs, en noir et blanc, avec ses hauts, avec ses bas. « C'est vrai que la vie n'est pas un long fleuve tranquille et tout n'est pas rose » selon l’expression consacrée.

Feuilleter les albums photos de son enfance, évoquer ses souvenirs de lycée, se rappeler ses amours passés, autant de façons de prendre conscience de ce que l’on a été et de ce que l’on est devenu.

Se référer au passé permet aussi de se positionner dans le présent et d’anticiper le futur. Quel qu’il soit, heureux ou malheureux, le passé reste toujours un espace dans lequel on se reconnait, avec ou sans nostalgie.

 

Lorsqu’elles sont chargées de sens et d'émotion, les photos se suffisent souvent à elles-mêmes, elles racontent bien des choses et n’ont guère besoin de légende. D’autres méritent d’être datées, expliquées et commentées.

Sur ce site, de nombreuses photos proviennent du Fonds du photographe Louis Morin de Pougues-les-Eaux ainsi que des albums de famille Vérat-Baillet de Rouy et d’autres ont été achetées sur des brocantes.

http://travail-de-memoire.pagesperso-orange.fr/Blog-archive1.htm

 

http://travail-de-memoire.pagesperso-orange.fr/Blog-archive1.htm

 

Les archives